Maudite obsolescence

Il y quelque temps on m’a parlé d’un documentaire sur Arte qui parle de l’obsolescence programmée.
Bilan : on a beau être déjà au courant c’est toujours aussi édifiant.

Hop plus que quelque jours pour le rattraper :


permalink : http://videos.arte.tv/fr/videos/pret_a_jeter-3700234.html
la page thema : http://www.arte.tv/fr/recherche/3714270.html

Si je post ça (en plus de vivement le conseiller à ceux qui ne l’aurait pas vu), c’est parce que John Thackara y intervient plusieurs fois. Il me disait quelque chose… en fait il s’avère qu’il a participé à la Biennale du design de St-Etienne de 2008, au Lift 2009 où j’ai découvert Gunter Pauli, et à notamment écrit un bouquin In the bubble, De la complexité au design durable (ou Design in a complex world en VO).

Design, complexité, toussa… ça tombe bien c’est dans mon champs actuel ^^


Autre post dans le même sujet : l’obsolescence est un crime

3 réflexions au sujet de « Maudite obsolescence »

  1. Les concordances sont parfois amusantes. Je viens de voir la conférence à Ted d'Emily Pilloton [1] mais aussi d'acheter son livre /Design Revolution/ [2]. Or dans la préface, John Thackara est cité plusieurs fois…

    Je te le prêterais si tu veux (quand je l'aurais fini).

    PS : je ne m'attendais pas à ce qu'ils parlent de décroissance à la fin du film.

    [1] http://www.ted.com/talks/lang/eng/emily_pilloton_teaching_design_for_change.html
    [2] urn:isbn:978-1933045955

  2. Excellent, ça fait donc une coïncidence de plus ^^
    J'avais découvert Emily Pilloton l'an dernier (sur Core77 et Good) mais je serai vraiment intéressé de pouvoir lire son livre quand tu pourra me le prêter (tient par contre j'avais pas vu ce talk 🙂

    Pas mal l'intervention de Latouche aussi (il était également dans Solutions locales pour un désordre global je crois). sinon quand ils parlaient de réparation etc. j'ai pensé "il faudrait justement plein de Fab Lab pour aider à réparer le monde…"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.