Vie et choix numériques 3

Troisième étape-bilan de mon adoption d’outils libres et/ou alternatifs 🙂
Dans la liste des choses qui ont été accomplis :

  • Firefox, avec les extension µblock, HTTPS everywhere, Clear URLs (la base)
  • Libre Office (la base aussi depuis longtemps)
  • 2017 : FreeCAD (pour dessiner en 3D, même si j’utilise encore Sketchup parfois)
  • 2018 : une boite mail via un nom de domaine chez Gandi (plutôt que Gmail)
  • 2019 : un ordinateur avec Linux comme système d’exploitation (plutôt que Windows)
  • 2020 : tenir un blog sur WordPress, via le domaine chez Gandi (plutôt que Blogger)
  • 2021 : Telecoop comme opérateur ; et dernier « gros » truc que je n’avais pas encore documenté ici : auto-hébergement de quelques services sur un ordinateur Raspberry 4. Avec Umbrel en système d’exploitation l’expérience est très simple, et ça permet d’avoir Nextcloud chez soi en local (pour faire l’équivalent de Dropbox et synchroniser des fichiers entre plusieurs appareils)
  • 2022 : ah et si, dans les petites victoires de l’année, avec la nouvelle vague de migration il m’est devenu possible de remplacer Twitter par l’interopérable Mastodon de manière habituelle (quand avant j’y passais une fois de temps en temps).

J’en suis déjà content. Notamment car ces expérimentations personnelles m’ont permis ensuite d’aider d’autres à faire de même, ainsi qu’au FabLab du Dôme (passage de plusieurs ordinateurs sous Linux, et j’envisage Nextcloud pour faciliter le regroupement de fichiers lors d’ateliers créatifs). Mais de temps en temps je me demande ce que je pourrais faire d’autres…
Dans la liste de ce que j’envisage et qui pourrait faire un jalon de l’année (bonus période de bonnes résolutions) :

  • De manière complémentaire à réduire la consommation, j’ai acquis un petit kit de panneaux solaires pour produire une petite partie de l’électricité consommée par la maison (colocation inter-générationelle de 6-7 personnes)
  • Si je change de smartphone (un machin costaud de 2017 qui tient bon), ce pourrait-être pour un Fairephone (réparabilité) ((et Framework pour l’équivalent dans les ordi portables)).
  • Tant qu’à changer de smartphone, y installer /e/ OS dessus (alternative à Android)

Comme on dit, « la route est longue mais la voie est libre » 😉

Décroissance, température et guillotine

Une idée de logo venue dans la nuit. Un mélange de thermomètre et de fourche (« pitchforks are coming »). Dans la lignée de l’escargot au poing (International Degrowth Movement), du sablier d’Extinction Rebellion, ou de la maison de Dernière Rénovation.

L’inspiration vient des diverses actualités où le mépris de classe se mélange au déni de la catastrophe climatique. Peut-être que comme dans cette nouvelle (« La Cop 53 »), ou, plus vintage, La Java de la bombe atomique ; la fin d’un monde approchant, quelques personnes appliqueront littéralement le slogan « sauve la planète : mange un riche » (certains ploutocrates en sont bien conscients et appellent eux-même à une meilleure répartition de la richesse pour éviter ce genre de problème).