3 ans au Dôme !

Décembre 2017, je découvre le FabLab du Dôme, à Caen. Sans être immense c’est un des plus chouette atelier parmi ceux que j’ai pu visiter.
Le 5 février 2018, je rejoins Relais d’sciences comme nouveau responsable de cet atelier, yay !

FabLab du Dôme 2018

Album photo de 2018.

Avec le recul de trois ans d’actions, je suis globalement content de ce que j’ai pu y apporter. La base étant un entretien régulier et beaucoup d’organisation, pour lutter contre l’entropie. Maintenir l’atelier en état de fonctionner permet aux multiples activités du Dôme de pouvoir s’appuyer dessus.
J’apprécie également toujours la variété des projets qui peuvent s’exprimer grâce à ce type de lieu, et la vie quotidienne qui peut s’y dérouler.

FabLab du Dôme 2019

Album photo de 2019.

L’évolution de la fréquentation suit une belle trajectoire. Hors événements, l’atelier voit passer des milliers de visiteurs, dont une partie reviennent se former puis réserver des outils. Cette fraction représentait environ 70 individus en 2018 (quelques uns reviennent même chaque semaines), puis 170 individus la saison d’après. Le temps d’ouverture n’ayant pas augmenté, c’est plus de diversité et de croisements potentiels !
La parité femmes/hommes s’améliore également d’année en année. Aussi bien dans les inscriptions (29% en 2018, 33% en 2019, 38% en 2020), que dans les réservations (environ 41-44% sur la période). Ce qui confirme l’impression au quotidien d’un relatif équilibre.

FabLab du Dôme 2020

Album photo de 2020.

Arrive néanmoins la fameuse épidémie qui va mettre en veille l’accueil et les activités grand public… Malgré un arrêt quasi total des visites, les personnes qui souhaitent vraiment venir ne semblent pas se décourager. Les quelques mois de septembre à novembre de 2020 sont même un peu mieux que 2019. Mais la restriction actuelle aux activités de formations ou professionnelles réduit forcément les jauges. En attendant la réouverture espérée des lieux culturels, on en profite pour améliorer les espaces, avancer divers chantiers du bâtiment.

Vue de la zone d’exposition devant l’atelier, avec nos cloisons modulaires à roulettes (en ce moment ça parle hydrogène).

On verra si les prochaines années voient se réaliser nos espérances, mais avec de récentes nouvelles recrues c’est potentiellement des horaires d’accueil plus étendus. Avec de nouvelles machines envisagées ce sont d’autres choses/échelles possibles. Et avec l’aménagement imaginé pour la zone terrasse ce serait encore plus de convivialité (l’arrivée de canapés était déjà un grand plus) 🙂

Je pensais faire également une visite virtuelle de l’atelier à l’occasion de cet article, mais il me manque quelques photos récentes. Pour plus tard du coup… !